Page 75 - journal 2017

Version HTML de base

75
L’année qui s’achève a une nouvelle fois été l’occasion pour certains de nous quitter, et
pour d’autres d’arriver en Touraine.
A ce jour, la communauté de Brigades de Loches-Montrésor compte 23 personnels (15 à
Loches et 8 à Montrésor), c’est 1 de plus que ce qui est normalement prévu.
Le bilan de l’année écoulée n’est pas, malgré tous nos efforts et toute notre
détermination dans la lutte contre les vols et d’une façon générale, contre l’insécurité, très
favorable. Ces derniers mois ont vu une augmentation de la délinquance et une recrudescence des cambriolages dans
les résidences (principales ou secondaires). Il en va de même dans les locaux industriels. Cette délinquance est soit
locale, soit de passage. C’est cette dernière qui nous impacte le plus et qui est la plus difficile à canaliser ou à
interpeller. Nous mettons tout en œuvre pour cela, mais les enquêtes sont longues à porter leurs fruits.
Parallèlement, nous poursuivons nos services anti délinquance, toujours en collaboration avec les autres unités
locales ou départementales.
Je suis aussi conscient des difficultés rencontrées avec les populations itinérantes, qui s’installent à leur
convenance dans les communes, sur des terrains publics ou privés. Le temps passé aux cotés des municipalités pour
gérer ces problèmes est extrêmement chronophage. Ce temps représente une très grande partie de notre activité
que nous ne passons pas ailleurs, lorsqu’il faut parlementer durant plusieurs heures avec ces personnes. Leur nombre
est en constante évolution et les aires d’accueils ne sont peut-être plus adaptées. L’autre priorité de la communauté
de Brigades (et des instances supérieures), reste depuis plusieurs années déjà, la sécurité routière. Nous sommes, à
ce jour, en baisse d’accidents par rapport à l’an dernier. Le nombre de tués et de blessés est également en baisse. Il
faut absolument poursuivre les efforts consentis dans ce domaine et que chacun soit impliqué dans cette lutte qui
génère des drames familiaux considérables.
Pour nous renforcer dans nos différentes actions et dans nos missions, nous avons pu compter (et nous
comptons toujours), sur nos réservistes. La Gendarmerie a, cette année, augmenté sensiblement le nombre de
disponibilités de ces personnels. Ces renforts nous ont été très utiles lors des multiples manifestations estivales. Pour
exemple, le dispositif mis en place pour la forêt des livres cette année était de 43 militaires (chiffre encore jamais
atteint). L’état d’urgence oblige, il nous a fallu être très réactifs quant aux mesures de sécurité à mettre en place
pour assurer l’organisation et le bon déroulement des nombreuses fêtes locales. Là aussi, le temps passé a été très
important et très impactant pour les personnels, qui ont fait preuve d’abnégation pour que tout se passe sans
incident.
Tout au long de l’année, des contacts ont été pris avec les municipalités afin de finaliser les adhésions au
dispositif de participation citoyenne (voisins vigilants). A ce jour, sur le canton de Loches, 5 communes sont dotées de
cette « communauté », deux autres vont y adhérer très prochainement et quelques autres sont en recherches de
référents (se faire connaître en mairie). Je reste bien sur à l’écoute des élus pour mener à bien toutes leurs
démarches en ce sens. Comme je le dis en réunion publique, ce dispositif n’est en rien une surveillance de son voisin.
Il s’agit d’une implication personnelle et d’un acte civil, mis en place dans une commune ou un quartier, en vue de
combattre la délinquance. Ce dispositif a déjà fait ses preuves dans certaines agglomérations, et je reste persuadé
que certains malfaiteurs y regardent à deux fois lorsqu’ils constatent la présence, à l’entrée des communes, d’un
panneau indiquant une vigilance particulière des habitants.
Je renouvelle cette année encore mes recommandations en matière de distribution des calendriers. N’ouvrez
pas à n’importe qui et surtout, ne laissez pas entrer les démarcheurs dans vos domiciles (à part ceux que vous
connaissez parfaitement). Bien souvent, ces gens n’en veulent qu’à vos biens.
Les gradés, gendarmes et gendarmes adjoints volontaires de la communauté de brigades de Loches Montrésor, se
joignent à moi pour vous souhaiter de très bonnes fêtes de fin d’année.
Le Major CHEVALIER, commandant la communauté de Brigades